Bonjour à tous !

Il m’a semblé important de faire en préambule une vidéo explicative de cette émission que j’ai baptisée Exosquelette, pour clarifier au mieux mes intentions et la démarche qu’il y a derrière.

Il m’est venue l’envie de créer une bande dessinée de bout en bout, en direct devant une caméra et d’expliquer, tenter d’analyser chaque choix, idée et évolution du projet.

L’idée est de décortiquer publiquement un maximum un processus de création, en l’occurrence le mien, et de voir ce qu’il peut en découler, de quelle manière est-ce que ça va influencer la création en question et qu’est-ce que cela pourrait lui apporter en bien comme en mal.

En fait, c’est une sorte de making-of omniprésent, presque omniscient, qui prendrait en fin de compte une part aussi importante que la BD finale en soi.

Une volonté de ce projet est aussi de peut-être un peu démystifier la création d’une œuvre et de montrer que c’est potentiellement à la portée de tout le monde, si on se donne la peine et le luxe d’y consacrer l’énergie nécessaire. Une sorte d’exercice de vulgarisation par l’exemple.

Je pense que le fait de créer une histoire, par quelque média que ce soit, restera de toutes façons quelque chose de fascinant et d’un peu mystique, du fait que l’on ne peut pas en tenir tous les tenants et aboutissants, même en s’y efforçant.

Dans la même idée, le fait qu’une BD soit créée dans ces conditions va forcément être ancrée dans son ADN et je suis curieux de voir qu’est-ce qui va en résulter. Mon but étant quand même de pouvoir faire une BD totalement abordable sans avoir visionné les vidéos de réflexions qui l’accompagneront tout au long de sa création.

Le risque pour moi est de trop dévoiler ma manière de créer un BD et donc de condamner à l’avenir la partie ambiguë et interprétative que doit avoir le lecteur et qui me semble essentielle. Aussi, plutôt que de partir sur une œuvre entièrement originale, j’ai décidé de m’attaquer à une adaptation d’une œuvre littéraire connue, en l’occurrence celle de Lovecraft que j’ai découverte tout récemment.

De la sorte, plutôt que de devoir me confronter à trop dévoiler les thèmes et réflexions qui me tiennent à coeur dans mes BD, je vais plutôt partager l’évolution de ma réflexion de comment adapter au mieux, selon mes critères, Lovecraft en Bande dessinée. Pour ce faire, je vais tout d’abord lire et analyser l’ensemble de la production BD lovecraftienne qui a été faite jusqu’à maintenant et, à partir des réflexions et conclusions que j’en tirerai, réaliser ma propre BD.

L’idée est d’éviter une redite, refaire la même chose que les prédécesseurs par omission, mais c’est également pour me « hisser sur l’épaule de géants », comme on dit. C’est à dire de m’aider de tout le travail qui a déjà été fait en la matière pour optimiser ma démarche d’adaptation et aussi de m’inclure consciemment dans ce travail collectif.

La création de cette BD, du moindre croquis à la réalisation concrète, se fera, comme le dessin sur cette vidéo, directement sous ma caméra et commenté par mes soins, de sorte que le maximum du processus créatif soit visible et accessible.

C’est un travail de longue haleine, loin d’être le seul projet que je mène en ce moment, et se réalisera donc sur le long terme.

Voilà, si la démarche vous parle, bienvenue dans l’aventure !

 

 

 

 

Dessin réalisé pour la chronique :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *